Commune de Ouanne

Site officiel de la Commune de Ouanne et de la commune associée de Chastenay


Histoire de Ouanne

 

Vue d'ensemble mais photo prise d'un peu loin

Antiquité

 

La localité existait déjà à l'époque gallo-romaine sous le nom d’Odouna ou Oduna. Après le départ des légions romaines, chassées par les barbares venus de l'est, le nom d'« Odouna » va évoluer et se transformer au cours des siècles : Ouayne, Ouene, Ouaine, pour devenir Ouanne, après la Révolution de 1789.

La station antique d'Ouanne est connue d'après un fragment de marbre du IIIe siècle conservé au musée d'Autun. Le marbre indique les distances sur la voie romaine d'Auxerre à Entrains.

Moyen Âge

image ouanne

Haut Moyen Âge

Ouanne faisait partie au VIe siècle du pagus (pays) d'Auxerre, avec le titre de vicairie.

La voie romaine était connue encore au Haut Moyen Âge, puisqu'en 841 Charles le Chauve suivit ce chemin jusqu'en face de Thury, où il assit son camp avant de livrer la bataille de Fontenoy (Fontanetum). Elle fait mention de la voie allant d'Auxerre à Entrains, puis à Mesvres « Massava », en passant par Ouanne « Odouna ». C'est le « Cheminum levatum quo tendibur ab INTERANUM et AUTISSIODORUM » : chemin levé qui tend d'Entrains à Auxerre. Lors de la construction du groupe scolaire en 1954, de nombreux sarcophages de pierre furent retrouvés.

Moyen Âge classique

En 1086 existait, dans Ouanne, une « forteresse avec fossé extérieur ». Au bourg, la propriété appelée la Motte a été l'un des premiers fiefs. Elle était entourée de fossés, ainsi qu'on peut le voir (en partie) sur le cadastre de 1836. On y trouvait un moulin et un pigeonnier. 

Bas Moyen Âge

Du château d'Etrisy, il reste un corps de ferme auquel a été accolée une grosse maison bourgeoise, avec un parc ombragé, vers le milieu du XIXe siècle et qui longe la route d'Ouanne à Toucy, à gauche en sortant du bourg. Cette ferme fortifiée a conservé quatre tours dont les toitures en poivrière, recouvertes de tuiles, émergent des toits des bâtiments. L'une de ces tours aurait été construite sous le règne de Charles VII. Constamment entretenu et rénové, cet ancien château est, au siècle de la vitesse, le témoignage d'un passé encore proche et pourtant très lointain (cadastre de 1836, présent à la mairie de Ouanne).

Il existait de nombreuses chapelles dans les différents hameaux :

  • Saint-Georges-Sainte-Appoline à Montputois (XVe),
  • Saint-Marien à Oiselet dans une "Maison forte" (XVIe),
  • Saint-Loup à Vrilly, et à Duenne Sainte-Anne-Sainte-Reine, ainsi qu'untour de la ferme
  • prieuré Saint-Lazare-et-Sainte-Madeleine.

Époque moderne

En 1566Charles IX, venant également de la Loire, dîne à Ouanne, le 18 avril, et va ensuite coucher à Auxerre.

Époque contemporaine

Dans le latéral nord-est de l'église, une pierre tombale de Charles Jean-Jacques Germain, chevalier de Miniers, chevalier de Saint-Louis, chef de bataillon retraité, et décédé à Ouanne le 1er mai 1840 dans sa 82eannée.